L’Extrait de Pépins de Pamplemousse (EPP)

pamplemousse

Source : S, Sharamon et B. Baginski dans “Secrets et merveilles du pamplemousse” Ed Lib. De Médicis

Découverte d’un remède universel

En 1980, dans un petit village de Floride, le docteur Jacob Harich, jardinier à ses moments perdus, remarque que les pépins de pamplemousse se trouvant dans le compost de son jardin n’y pourrissent pas. Poussé par la curiosité, le docteur, qui est également un physicien renommé, décide d’analyser de plus près l’étrange phénomène. Le résultat est remarquable : le pépin de pamplemousse contient une substance qui semble plus efficace et plus inoffensive que tout antibiotique connu à ce jour.

Mais ce n’est pas tout! De nombreux instituts de recherche mondiaux, dont l’Institut Pasteur de Paris, lui découvrent vite de vastes propriétés. L’extrait de pépins de pamplemousse ou EPP s’avère efficace non seulement dans l’élimination des virus et des bactéries mais aussi dans celle des champignons et des parasites. En comparaison, l’efficacité d’antibiotiques conventionnels se limite aux seules bactéries.

Les recherches montrent que l’extrait de pépins de pamplemousse agit avec succès contre environ 800 types de bactéries et virus, 100 sortes de champignons, ainsi qu’un grand nombre de parasites.

Quelques autres propriétés de l’extrait de pépins de pamplemousse :
* Il est 100% non toxique
* Il ne détruit pas les bactéries bénéfiques (ex: il ne touche pas aux bifido-bactéries et réduit de façon insignifiante les lacto-bacillis, laissant ainsi intacte la précieuse flore intestinale)
* Il n’a aucun effet secondaire.
* Il est 100% naturel. Cadeau de la nature, on l’obtient en broyant les pépins ainsi qu’une partie des membranes du pamplemousse.

Suite à ces résultats convaincants, le docteur Allan Sachs publie une série d’articles dans plusieurs magazines américains qui font naître un très grand intérêt dans le milieu où se pratiquent des médecines naturelles et des médecines conventionnelles.

Aujourd’hui, de nombreux médecins d’Europe et d’ailleurs utilisent l’extrait de pépins de pamplemousse depuis plusieurs années.

Les usages les plus fréquents de l’extrait de pépins de pamplemousse : maladies gastro-intestinales, mycoses, grippes et coups de froid, infections articulaires et nasales… Pour n’en citer que quelques uns…
L’extrait de pépins de pamplemousse n’est pas seulement apprécié pour ses utilisations aussi diverses qu’efficaces (même dans le cas où tout autre remède avait échoué); il l’est aussi du fait qu’il soit extrêmement bien toléré par ses utilisateurs. Le docteur Leo Galland de New York déclare: “Cette substance a une particularité unique. Quoiqu’elle fasse, elle le fait sans effet secondaire néfaste. Elle a le mérite d’être 100% non toxique.”

C’est un puissant antimicrobien, antibactérien et fongicide sans effet toxique sur les êtres humains et les animaux. Il peut même être utilisé sur les plantes.

En externe, soigne :

- Maux de bouche (aphtes etc.) (10 gouttes diluées dans 1 verre d’eau)
- Hallitose = mauvaise haleine (en gargarismes – 5 à 10 gouttes diluées dans 1 verre d’eau)
- Lèvres gercées (diluer 2-3 gouttes dans une c.à s. D’huile et appliquer plusieurs fois par jour)
- Herpes labial (6-7 gouttes diluées dans une c.à s. D’huile. Appliquer plusieurs fois par jour)
- Dissoudre le tartre (1 ou 2 gouttes directement sur une brosse à dents humide. Brosser les dents 3 x par jour)
- Gingivite (comme pour dissoudre le tartre. Puis rincer avec 5 à 10 gouttes diluées dans un demi-verre d’eau)

- Rhinite (tamponner l’intérieur du nez avec un tampon de coton trempé dans une solution de 3 gouttes d’extrait diluées dans un coquetier d’eau)

- Sinusite (Se rincer le nez avec la solution ci-dessus ou acheter le spray nasal à l’extrait de pépins)

- Angine (10 gouttes diluées dans une tasse d’eau tiède. Se gargariser 5 à 6 fois par jour. Utiliser en même temps l’extrait en interne: entre 3 et 15 gouttes dans un verre d’eau ou, si trop acide, un verre de jus de fruits 2 à 3 fois par jour. Commencer par 3 gouttes et augmenter progressivement la dose)

- Toux (Gargarismes plusieurs fois par jour avec une solution de 10 gouttes dans un verre d’eau tiède + utilisation en interne (v. Angine)

- Laryngite (même solution que pour la toux, 3 x par jour)

- Nettoyage des oreilles (10 gouttes dans un décilitre [un coquetier] de glycérine ou d’huile. En verser plusieurs gouttes dans les oreilles, 1 à 2 fois par jour). NB!!! Ne jamais mettre l’extrait pur dans les oreilles!!!)

- Inflammation de l’oreille moyenne (comme pour le nettoyage ci-dessus. On trouve aussi dans le commerce des gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse pour les oreilles).

- Shampooing traitant et Pellicules (Mettre une dose de votre shampooing habituel dans la main et y ajouter 5 à 10 gouttes d’extrait. Masser le cuir chevelu pendant environ 2 minutes)

- Eczéma et diverses irritations du cuir chevelu (en plus du shampooing, utiliser l’extrait en lotion: tamponner avec un coton imbibé d’une solution de 20 gouttes d’extrait dilué dans un coquetier d’eau).

- Démangeaison du cuir chevelu (En chercher la cause. En attendant, si le shampooing traitement [voir plus haut] marche, continuer).

- Acné et boutons d’origine diverse (Humidifier le visage. Mettre 5 gouttes d’extrait dans une paume et s’en frotter les paumes, puis s’en enduire le visage et masser)

- Coupures, égratignures, brûlures légères (Utiliser le “First-Aid Spray à l’extrait de pépin de pamplemousse” du commerce. En son absence, diluer quelques gouttes d’extrait dans un peu d’eau et poser très délicatement en compresse sur la plaie ou la brûlure)

- Dermatite (Ne jamais laver au savon! Rincer à l’eau et masser la zone affectée avec une dilution de 10 gouttes d’extrait dans un coquetier d’huile)
- Psoriasis (masser la zone affectée avec une dilution de 10 gouttes d’extrait dans un coquetier d’huile. Continuer s’il y a amélioration)
- Eczéma sec (même traitement que pour psoriasis. Très efficace)
- Eczéma suintant (utiliser la poudre d’extrait de pépin de pamplemousse)
- Piqûres d’insectes (appliquer sur la piqûre sans dilution. Pour les peaux sensibles, diluer dans un peu d’eau ou d’huile)
- Ulcères variqueux (en compresses. Diluer 30 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse dans un coquetier d’eau bouillie et refroidie. Renouveler fréquemment)
- Verrues (extrait pur directement sur la verrue 2 x par jour. Cela peut prendre du temps, mais c’est efficace).

- Mycoses de la peau (appliquer pur ou dilué dans un peu de glycérine sur les parties affectées. Continuer un certain temps après la disparition de la mycose pour prévenir une récidive. Exposer la peau au soleil et à l’air libre le plus possible).

- Mycose des pieds (comme pour la mycose de la peau. Ajouter également 20 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse à la dernière eau de rinçage des chaussettes. Si la mycose se met à suinter, utiliser la poudre d’extrait de pépin de pamplemousse).

- Transpiration excessive des pieds – due également à des champignons (Bains de pieds où 50 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse ont été diluées)

- Cors et cals (bains de pieds de 5 à 10 min. où 30 gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse ont été diluées)

- Mycose des ongles – mains et pieds (Préparer le terrain en limant aussi ras que possible l’ongle affecté au-dessus d’un papier journal. Si lime en métal, désinfecter la lime à l’extrait de pépin de pamplemousse pour ne pas infecter les autres ongles. Jeter le papier journal contenant la poudre d’ongle. Mettre de l’extrait de pépin de pamplemousse pur sur l’ongle affecté 2 x par jour. Reprendre le limage de l’ongle tous les 3 ou 4 jours, puis plus tard toutes les 3 ou 4 semaines. Important! Continuer le traitement 2 x par jour pendant plusieurs mois pour prévenir les récidives).

- Vaginite, mycose vaginale (candidose), bactéries et parasites vaginaux (Ne jamais utiliser d’extrait de pépin de pamplemousse pur dans la région vaginale. Ne pas laver au savon mais rincer à l’eau dans laquelle quelques gouttes d’extrait de pépin de pamplemousse et d’huile d’arbre à thé ont été ajoutées Utiliser le bain vaginal suivant au moins une fois par semaine: 1 à 3 gouttes d’extrait dans un verre d’eau tiède + 5 gouttes de teinture d’échinacea. Mettre ce mélange dans une poire et l’injecter dans le vagin. Garder quelques minutes. Répéter toutes les 12 heures pendant 3 jours, puis continuer le traitement une fois par jour. Vaporiser les protège-slips avec le spray d’extrait de pépin de pamplemousse qu’on trouve dans le commerce. Après le traitement, pour ré-ensemencer la flore vaginale, mélanger du yaourt naturel à une quantité égale d’eau chaude et l’injecter dans le vagin. L’efficacité de ce traitement n’est plus à prouver. En cas de candidose, faire également un traitement interne car les mêmes champignons se retrouvent dans l’intestin et doivent être éliminés en même temps pour prévenir les récidives. Ajouter 20 gouttes à la dernière eau de rinçage des sous-vêtements pendant tout le traitement pour éviter la propagation des champignons).

En même temps, chez le partenaire: Mélanger 10 gouttes d’extrait dans un coquetier d’huile de sésame et en enduire le pénis. Laisser agir plusieurs minutes. Ne jamais utiliser d’extrait pur sur les parties génitales. Poursuivre le traitement pendant 15 jours environ. Ajouter 20 gouttes à la dernière eau de rinçage des sous-vêtements pendant tout le traitement pour éviter la propagation des champignons.

Applications internes :

Règle générale d’utilisation, il faut prendre progressivement 3 à 15 gouttes à raison de 2 à 3 fois par jour. La lente progressivité permet au corps de mieux s’adapter à l’effet de l’extrait, la dose maximale doit être atteinte au terme d’une semaine environ. Cette règle générale connaît cependant quelques exceptions : lors d’une utilisation répétitive ou dans des cas aigus nécessitant une action rapide du traitement, on peut déjà commencer par un dosage plus fort. Le dosage pour les enfants ou les bébés est évidemment plus faible.
- Inflammations en général
- Rhumes et grippe
- Infections gastro-intestinales
- Gastrites, ulcères (hélicobacter pylori)
- Candida albicans
- Tous problèmes dus à des champignons, levures ou moisissures : problèmes cardiovasculaires, rhumatismes, arthrite, goutte, asthme, sinisute, gastrite, tuberculose, cancer.
- Candida dans les intestins pouvant donner des symptômes tels que: flatulence, diarhée, colite, ulcères du système digestif, allergies, hyperactivité, déséquilibres hormonaux, maux de tête, migraines, mauvaise mémoire, perte d’équilibre, maux d’oreilles, problèmes de reins etc…
- Allergies secondaires (qui ne sont pas dues à un allergène spécifique donnant des symptôme immédiats).

A titre préventif

- En voyage dans les pays où l’eau et la nourriture ne sont pas toujours fiables: quelques gouttes diluées dans le verre d’eau tous les jours pour prévenir l’installation de parasites, vers, etc.

Les marques qui ont fait leurs preuves

Il existe de nombreuses sortes d’extrait de pépins de pamplemousse. La qualité n’est pas la même d’une marque à l’autre, la concentration, les conditions dans lesquelles l’extrait est réalisé influent énormément sur l’efficacité du produit. Vous trouverez ci-dessous trois extraits que j’ai testé et qui ont été efficaces par ordre de préférence :

SOLARAY 10 gouttes d’extrait donne 100mg d’extrait de pépins de pamplemousse.

CITRINAT à 58% de bioflavonoides dilué dans de la glycérine végétale.

CITROBIOTIC à 33%